Exercices de confinement: pour ou contre?


Capture d’écran 2014-10-22 à 16.00.09Photo: reportage Radio-Canada

 

En janvier 2013, j’écrivais le billet ci-dessous concernant les exercices de confinement. Qu’en pensez-vous?

Après les événements à Ottawa, croyez-vous important que l’on fasse, dans nos écoles primaires et secondaires des exercices de confinement?

Article de janvier 2013

Je viens de regarder le reportage au Téléjournal de 18h00 (Montréal). Je trouve important de faire ce genre d’exercices. il faut cependant bien prendre le temps d’expliquer pourquoi on fait de tels exercices.

École PET -> Tous savent quoi faire! +1

Si vous n’avez jamais fait un exercice de confinement, les élèves et même le personnel ne sauront pas quoi faire (plusieurs disent qu’il faut mettre des tables et des chaises devant la porte, ce qui n’est pas le cas dans le reportage, etc.). Il est évident que nous en avons déjà parlé en réunion du personnel mais aucune pratique ni même lors de journées pédagogiques où nous pourrions en profiter pendant que les enfants ne sont pas à l’école!

1 min 57 -> Vrai

J’ai rapidement fait un survol des règles ou des chose à faire s’il y avait ce genre de situation aujourd’hui avec mes élèves (je ne peux pas vous cacher que l’épisode de 19-2 m’a fait réfléchir). Tous (Enfin je pense. Je n’ai pas fait passer d’examen à ce sujet) savaient quoi faire. Mais dans le concret?

La semaine dernière, à -40 degrés celcius, l’alarme de feu s’est fait entendre. Nous nous sommes regardés et les élèves (ainsi que le personnel) ont réagit de façon remarquable. On s’entend qu’à -40, ce n’était pas un exercice. Après avoir évaluer les lieux, les responsables de la sécurité en cas d’urgence nous ont dit que nous avions le temps de mettre nos manteaux. Mais une chose est claire:nous savions quoi faire!

3 min 10 -> C’est beau ma tite CSDM! Ça va bien ton affaire!

« On a carrément refusé de nous expliqué l’approche préconisée ». C’est parce qu’il n’y en a pas. Hé bien là! J’aime mieux ne pas dire ce que je pense de leur réponse! Cependant, dans notre école, j’ai apporté le point au conseil d’établissement (CE) et au débriefing après notre -40. Les parents du CE ainsi que les profs n’étaient absolument pas contre. À suivre!
3 min 37 -> Pas si c’est bien expliqué… voir 4h05 Il ne faut pas non plus se mettre la tête dans le sable. Je pense que bien expliqué, tout se dit et tout se fait. En ayant la collaboration des parents, ceux-ci peuvent faire un retour à la maison ensuite et voir si tout a été compris. Personne ne sera contre des mesures de sécurité supplémentaires.

4 min 05 -> Voilà! 

*** La fin du reportage est importante***
« Même si les risques sont minimes… ils sont là pareil!

Cette dernière phrase est importante. Il ne faut pas attendre qu’un tel événement arrive! Il faut prévoir et bien le faire. Lors de notre sortie à -40, nous avons fait un retour sur l’heure du dîner. Le mot d’ordre: rassurer les enfants et s’il y avait des besoins (enfants qui n’arrêtent pas de pleurer, etc.), l’infirmière, la directrice et le psychoéducateur étaient là pour donner un coup de main.

Bravo à toute l’équipe école mais surtout aux enfants qui ont été des superstars!

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.